La plasticité cérébrale permet-elle d’expliquer et de renverser l’autisme ?

  Plasticité cérébrale et plasticité modal-croisée, deux phénomènes pourtant complètement distincts, sont confondus lorsque nous parlons d’autisme. Ainsi, certains chercheurs attribuent la « cause » de l’autisme à une plasticité cérébrale aberrante et souhaitent renverser le processus.   La plasticité cérébrale (neuroplasticité, plasticité neuronale) est la capacité qu’a le cerveau à façonner ses connexions entre autres en Lire plus …

L’illusionnisme d’élitisme en autisme – partie 2

  À l’âge adulte, l’autisme devient presque « invisible » pour la plupart des autistes. L’autisme qui représentait bien la « prototypicalité[1]» qui était très présente à l’âge préscolaire « s’atténue » lorsque l’on n’observe que les comportements externes. Les autistes prototypiques[2]pour lesquels l’autisme apparaissait envahissant semblent disparus une fois l’autiste devenu adulte. De plus, si leur diagnostic n’est qu’émis Lire plus …

L’illusionnisme d’élitisme en autisme – partie 1

    L’autisme est un diagnostic en constant essor depuis les dernières années tant chez les enfants que chez les adultes. Tristement, par méconnaissance, jugements et craintes de stigmatisation, une certaine forme de hiérarchisation s’est installée au fil des années.   Les différents diagnostics possibles qui se sont succédé en autisme au fil des DSM, Lire plus …

TDAH : l’urgence d’un changement de paradigme

  Aujourd’hui, nous assistons à la dérive du paradigme médical. Un modèle pour lequel l’originalité, les étapes de vie, les défis, la détresse et la souffrance humaine sont bien rapidement considérés comme des affections psychiatriques.   Le 31 janvier dernier, dans une lettre ouverte[1], 48 professionnels, dont 45 pédiatres dénoncent la surmédicamentation des enfants québécois Lire plus …

Éducation : Le centre de triage du ministre Jean-François Roberge

La diversité. Dans notre société, la diversité, quelle qu’elle soit, agit comme une source de potentiel créatif favorable au développement de celle-ci. C’est sur ce paradigme qu’est basé la neurodiversité.   « On aura un climat de classe plus serein quand les élèves seront regroupés en fonction de leur difficulté ou de leur trouble[1]» a Lire plus …

Retour sur la conférence de Joël Monzée – Journée Mondiale de la Neurodiversité

Lors de la journée mondiale de la Neurodiversité, le 30 septembre dernier, Joël Monzée nous a offert une conférence sur l’impact que peuvent avoir les diagnostics psychiatriques sur nos vies.   Avant de plonger dans l’univers de l’autisme et de la neurodiversité, j’ai fondé Parents Éclairés, un projet pour lequel la parentalité bienveillante suivant les Lire plus …

Retour sur la conférence de Laurent Mottron – journée mondiale de la Neurodiversité

Le 30 septembre dernier, lors de la journée mondiale de la Neurodiversité, Laurent Mottron donnait une conférence sur les enjeux scientifiques, mais également sociétaux, moraux, légaux qui peuvent découler d’une prise de position en faveur d’une humanité neurodiverse.   La neurodiversité est un concept en constante évolution. Initialement, lors de sa thèse en sociologie, Judy Lire plus …

Mot d’introduction de la Journée Mondiale de la Neurodiversité

C’était la première fois que je parlais devant un auditoire depuis l’université, donc environ 10 ans ! Mon mari, Alexandre Lapointe, m’a tordu un bras et une jambe pour me convaincre de prendre parole…parler devant des gens est déjà un défi en soi, alors, lors d’une journée comme celle-ci, j’étais ce poisson qui essayait de Lire plus …

Les thérapies comportementales intensives sont-elles réellement efficaces pour les autistes ?

  Depuis 2003, au Québec, on recommande aux parents venant de recevoir un diagnostic d’autisme pour leur enfant, d’entreprendre une intervention comportementale intensive (ICI) d’environ 20 h par semaine. Ces interventions visent les jeunes enfants autistes de moins de 5 ans. L’objectif premier de l’ICI est de rendre l’enfant « moins autiste » en modifiant Lire plus …

La neurodiversité : seulement pour les autistes hautement fonctionnels ?

En ce qui a trait à l’autisme, on reproche souvent « à la Neurodiversité » de ne parler que pour les autistes « hautement fonctionnels ». On reproche d’oublier et d’exclure ceux de « bas niveau », voire de ne parler que pour une « race supérieure » d’autistes. Cette croyance ne pourrait être plus qu’infondée !   Au cours de l’histoire, tous les Lire plus …