Est-ce l’enfant qui est « difficile » ou la relation avec l’enfant qui est « difficile »?

Dans la société dans laquelle nous vivons, nous avons de plus en plus tendance à qualifier nos enfants de « difficiles », d’« opposants », d’ « impulsifs », d’ « hyperactifs ». Nous qualifions également souvent leurs réactions émotionnelles de « disproportionnées », d’« agressives », d’ « immatures », de « violentes ».   Nous avons de plus en plus tendance à trouver un sens logique à ce que nous Lire plus …