Qu’on se le tienne pour dit, je n’aime pas les câlins

 

Extrait:

« Quelques rares personnes ne me font pas cet effet, exactement six humains au total (mes trois enfants, mon conjoint ainsi que S&C). La première fois que ça m’est arrivé c’est lorsque j’ai commencé à m’attacher à mon fils. Mes enfants, j’arrive à me blottir contre eux ou à les blottir contre moi et c’est doux, la tempête se calme et c’est un partage, avec mon conjoint aussi, mais s’il est sur son départ et qu’il veut son câlin, il doit lâcher ses clés, sinon je recule avec les sourcils froncés en tentant un regard menaçant qui le fait rire plus qu’autre chose. En fait, ça vous semblera sans doute idiot, mais le bisou d’au revoir a tout son protocole et si mon amoureux y déroge, c’est la panique. Il est d’une patience…. ouf. Je sais exactement comment et quand ma famille immédiate réclamera ce contact. Il est connu, prévisible et rassurant, non seulement parce que ma confiance est totale, mais aussi parce que je l’ai pratiqué maintes et maintes fois. Mes deux amies, chères à mon cœur doivent se passer d’accolades et ne m’en tiennent pas rigueur. Des fois j’en ai envie, mais j’ai toujours peur que ça se passe mal, alors je préfère éviter pour l’instant. »

 

Jessica Laporte

http://au-royaume-dune-aspergirl.com/2016/06/05/quon-se-le-tienne-pour-dit-je-naime-pas-les-calins/

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *