Écouter et soutenir simplement

Lorsqu’une personne autiste est heureuse et épanouie, la société prétend qu’elle n’est probablement pas autiste ou qu’elle est certainement « guérie ».

Lorsqu’une personne autiste demande de l’aide en faveur de son propre épanouissement, la société cherche à la « guérir » de sa condition naturelle, niant de ce fait deux points existentiels à mes yeux :

– Le fait qu’elle n’est en aucun cas malade
– La souffrance dont elle a osé parler

L’être humain, qu’il soit autiste ou neurotypique, éprouve de grandes difficultés lorsqu’il s’agit de demander de l’aide pour lui-même, lorsqu’il s’agit de révéler à autrui ses propres souffrances émotionnelles, physiques, morales ou sociales…

Chacun peut alors imaginer à quel point cette situation peut réduire à néant les efforts d’une personne autiste qui ne chercherait qu’à être écoutée, soutenue, aidée dans une souffrance tout simplement humaine.

Une personne neurotypique peut éprouver chaque jour des angoisses et des peurs sans que ne soit remise en cause sa condition neurologique… Les personnes neurodiverses méritent égale tolérance.

Une personne autiste épanouie est une personne épanouie, ni plus ni moins.
Ne la forçons pas à se nier elle-même, ni à plonger dans l’angoisse de ne pas réussir à être entendue lorsqu’elle parvient à l’être.

Chantal Loiseau

 

https://lefflorescence.wordpress.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*