Je suis une adulte et il m’arrive encore de faire des crises

On dit souvent des autistes qu’ils ont des troubles de comportements. Des émotions trop fortes et trop vives, des réactions disproportionnées et exagérées, des crises fulgurantes sans raison apparente. On avance parfois même que les autistes ont des troubles de l’humeur ou un déséquilibre chimique. Pourtant, lorsqu’on se plonge à l’intérieur de la personne autiste, Lire plus …

Le cerveau pas symétrique et les escaliers de ma vie.

Le cerveau pas symétrique et les escaliers de ma vie Moi si maniaque de symétrie, de choses égales et de belles lignes droites, quelle ironie de constater que mon âme ne se conforme pas au paisible rythme régulier d’une séquence prévisible émotionnellement parlant. Par chance que je sais que je suis bel et bien toute Lire plus …

Les crises à l’âge adulte.

Une des caractéristiques des autistes, ce sont les fameuses crises, ou « meltdowns ». Ces crises arrivent souvent lorsqu’on est en surcharge sensorielle et/ou émotionnelle. Ce ne sont pas de simples crises de colère ou de simples caprices. En anglais, on distingue d’ailleurs « meltdown » (crise autiste) de « tantrum » (crise de colère). Lire plus …

Est-ce que l’autisme rend méchant ? Sans mauvaise intention, par erreur ?

J’ai encore été méchante. L’asperger me fait faire les choses à l’envers parfois. L’ordre de priorités, le traitement de l’information s’effectue différemment et ma réponse aux imprévus s’éjecte souvent absolument n’importe comment de ma bouche. Et ce n’importe comment blesse les gens, ensuite j’ai de la peine, mais c’est comme ça. Avant, je préférais me Lire plus …

Asperger et imprévus. Taux d’efficacité? Bof…

Mon cerveau est si bien ordonné. Tout propre, comme dans mon ordinateur. C’est fiable le classement, ça permet de savoir comment seront les choses, d’anticiper, de prévoir des schémas de conversation. J’y travaille très fort à ce classement puisque grâce à lui, je peux réviser et réviser en boucle ce qui arrivera et quand. Comme Lire plus …

Le parfait métier pour une mademoiselle asperger.

Je suis seule pour travailler. Ça, c’est vraiment le point numéro un. J’ai un immense besoin de solitude, une pause d’un minimum de huit heures par jour des interactions sociales diverses. Comme la nécessité de se nourrir, pour moi, être à court de temps solitaire déclenche nécessairement une panique, un sentiment de manque, une irritation Lire plus …

Mon intérêt spécifique est tout joyeux et fait des cliquetis.

Dès les premières prises en main, ils m’ont fasciné. Déjà si élégamment équilibrés, rassurants, bien cubiques avec leur poids réparti de manière absolument parfaite. Enfant, pressés entre le pouce et l’index je passais un temps fou à les faire tourner pour en comprimer les deux faces opposées afin de graver momentanément leur empreinte sur mes Lire plus …