Aller à contre-courant et faire autrement

“Plus tard, nous avons choisi de rendre le tout officiel en demandant des évaluations. C’est ainsi que nous avons reçu trois diagnostics d’autisme : pour notre fille, pour notre fils et pour moi. Les rapports de diagnostic nous recommandaient fortement un suivi avec le Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement (CRDITED) et d’inscrire nos enfants aux thérapies comportementales intensives (ICI) afin de « favoriser la meilleure récupération possible ».

Craintes et remises en question
Recevoir un rapport diagnostic d’autisme pour nos enfants a été bouleversant. Non pas pour le diagnostic en soi, mais le fait de voir tous ces « déficits » et « retards » mis en liste, la crainte et les remises en question se sont emparés de nous. En tant que parents, nous nous sommes retrouvés confrontés à nos valeurs éducatives.

Nous avons plongé dans le doute et l’incertitude.

Intuitivement, nous avons choisi de prôner l’éducation bienveillante basée sur l’empathie, l’écoute et le respect, comme nous le faisions avant de recevoir le diagnostic d’autisme. Nous nous sommes tout de même renseignés sur les différents services offerts, en particulier sur les ICI qui sont officiellement recommandées.

Malgré que je sois autiste et que je comprends bien le fonctionnement interne de structure de la pensée autistique, avoir un de ses enfants autiste sévère non verbal amène plus particulièrement son lot de questionnements.”

Pour lire l’article complet sur maman pour la vie

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*